Charles-Ferdinand Ramuz

Derborence

Histoire des relations entre l'homme et la montagne

Derborence, un beau pâturage vert, peuplé pendant l’été de troupeaux et de bergers. Mais cette nuit-là, le 22 juin, un pan du massif des Diablerets s’est effondré sur les hommes et les bêtes, transformant le site en un paysage de désolation.
Lorsque Antoine, le seul rescapé, réapparaît sept semaines plus tard, les habitants du village le prennent pour une âme égarée: poussé par le diable, vient-il rechercher des vivants? Retournera-t-il auprès des morts ou se laissera-t-il convaincre par sa jeune épouse de revenir à la vie?
« Derborence », œuvre de maturité et roman le plus populaire de C. F. Ramuz, écrit en 1934. Histoire merveilleuse des relations entre l’homme et la montagne.

La grande peur dans la montagne

Chronique montagnarde

Sasseneire est un pâturage de haute montagne que les gens du village délaissent depuis vingt ans à cause d'une histoire pas très claire dont tremblent encore les vieux. Mais faut-il perdre tant de bonne herbe par crainte d'un prétendu mauvais sort alors que la commune est pauvre ? Le clan des jeunes finit par l'emporter : en été, le troupeau monte à l'alpage, à 2 300 mètres d'altitude, sous la garde du maître fromager, son neveu, quatre hommes et un jeune garçon. Très vite le site, les propos du vieux Barthélemy, créent un climat de crainte et de superstition. Puis la " maladie " ravage le bétail. Mis en quarantaine, les hommes de l'alpage sont prisonniers au pied du glacier menaçant. Tout alors bascule. C'est la grande peur dont Ramuz fait le récit dans cette forte et célèbre chronique montagnarde.